Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Soulager bébé de ses douleurs digestives

Les conseils anti coliques

Les coliques

Le terme colique est souvent utilisé par abus de langage pour n’importe quelle douleur digestive.

Les coliques vraies sont décrites classiquement comme des crises de pleurs récurrentes et régulières : au moins 3 heures par jour, 3 jours par semaine, pendant plus d’une voire de trois semaines. Les crises survenant aux mêmes moments de la journée, en grande majorité en fin d’après-midi ou en soirée.

Si les pleurs et inconforts de votre bébé ne correspondent pas à cette définition, bonne nouvelle ! Il n’a probablement pas de coliques, mais simplement des douleurs digestives, dues à la difficulté d’éliminer les gaz et les selles.

Pourquoi employer à tord le terme colique ?

Mais pourquoi cette confusion entre coliques et douleurs digestives ? Tout simplement parce que les signes sont les mêmes dans les deux cas : un inconfort voire une douleur abdominale. Résultat : bébé se crispe, se tend, devient rouge, s’arqueboute et pleure / hurle.

Les coliques vraies

Les coliques vraies, malheureusement, n’ont pas encore de causes définies médicalement, et donc pas de prise en charge spécifique.
Elles sont attribuées selon les médecins à l’immaturité du tube digestif de bébé (classiquement considéré immature jusqu’à 6 mois) ou à une intolérance alimentaire, souvent aux protéines de lait de vache.
Il est alors possible d’essayer des probiotiques (les plus efficaces étant ceux de Bio Gaia contenant Leucobacillus Reuteri DSM 17938 (L. reuteri Protectis)) ; et d’éviter les protéines de lait de vache (pour la maman lors d’un allaitement, ou en prenant un lait de chèvre ou de riz lors des biberons au lait artificiel, voire un lait type Neutramigène).

Cependant, si les douleurs et inconforts de votre mini-vous ne correspondent pas à la définition des coliques vraies, c’est qu’il n’a probablement pas de coliques, mais de simples douleurs digestives.
Et, ça, c’est très facile à soulager !

Les conseils qui soulagent les douleurs digestives

Plusieurs points sont importants pour éviter les douleurs digestives, qui sont dues, lorsqu’elle ne sont pas alimentaires, principalement à des facteurs mécaniques.

Eviter d'avaler de l'air

En prévention, il convient donc d’éviter que bébé avale de l’air. Classiquement, un bébé avale de l’air quand il hoquette (lors des pleurs intenses) ou quand il boit sans faire correctement ventouse avec sa bouche.
En cas d’allaitement au sein, on vérifiera toujours la prise au sein (il ne doit pas y avoir de lait qui coule des commissures de bébé) et on sera attentif aux bruits de succion et de langue qui claque, souvent indicateurs d’un mauvais positionnement.
En cas d’alimentation au biberon (de lait artificiel comme de lait maternel), on s’assurera d’avoir choisi un biberon « anti coliques » (comprendre où le bébé n’avale pas d’air) et idéalement physiologique, type Suavinex.
Voir les articles Périnatalité : après l’accouchement et Allaitement pour plus de détails.

Aider bébé à éliminer l'air

Plus votre bébé avale de l’air, plus il devra le faire sortir. De même si sa digestion en produit.
Et, comme vous le savez, il n’y a que deux sorties possibles

Aider bébé à faire son rot

Si votre bébé a des reflux, c’est probablement qu’il a trop d’air dans l’estomac (et potentiellement au fait d’en avoir trop avalé, Cf Eviter d’avaler de l’air) et qu’il a besoin de faire un rot !

Rappel : un reflux simple (lait non caillé) peut aussi simplement être dû à un léger trop plein (la taille de l’estomac de bébé évoluant sans cesse, il arrive que votre bébé l’évalue mal et boive un peu trop).

Concrètement :

  1. Placer bébé face à vous, jambes repliées, votre main sous ses fesses
  2. Le monter de façon à ce que son sternum (l’os antérieur de sa cage thoracique) soit contre votre épaule
  3. Frictionner ses dorsales (vertèbres du haut de sa cage thoracique) de manière rythmée et verticale

Effet immédiat !

L'aider à faire son rot

Pour rappel : un accouchement traumatique (cordon autour du cou notamment) peut également entrainer des tensions mécaniques de l’oesophage, des cervicales et de l’estomac.
De même, dans une moindre mesure, qu’un fort côté préférentiel (tête tournée toujours du même côté).

Une consultation ostéopathique rapidement après la naissance permet de prendre en charge ces problématiques de manière efficiente (généralement en 1 ou 2 consultations). 

Aider bébé à éliminer des gaz ou des selles

Avaler de l’air n’est pas la seule problématique.
En effet, lors de la digestion, des gaz sont produits, notamment en fonction des aliments ingérés (cela se remarque d’autant plus chez les bébés allaités).
Il suffit, me direz vous, de les éliminer.

Oui, mais : 
La myéline apparaît sur les nerfs dès le 4ème mois de grossesse et se termine vers 2 ans. Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie.
Ce qui signifie que les nerfs périphériques des bébés n’ont pas encore toute leur fonctionnalité, et que donc, c’est pour cela que les bébés ne contrôlent pas à la naissance la motricité de leur corps. Ni celle des muscles de leur système digestif.
D’autant plus que, la myélinisation se faisant du cerveau vers les extrémités (c’est pour cela qu’un bébé contrôle sa tête, puis ses bras, puis ses jambes), les muscles du système digestif (et la continence sphinctérienne) n’arrivent pas dans les premiers.

De ce fait, il savent apprécier votre support. 

Comment aider bébé à émettre ses selles et ses gaz ? En lui permettant les positionnements suivants.

Position de détente du système digestif

Cette position permet de maintenir ses jambes fléchies (cela évitera qu’il s’évertue à essayer de les tendre) et lui permettra de pousser sur ses abdominaux uniquement.

  1. Bien relever ses fesses et replier ses jambes au max, genoux écartés.
  2. Maintenir ses chevilles en flexion, même s’il pousse (éventuellement avec toute votre paume)
  3. Si possible faire des mouvements de balancement gauche/droite pour stimuler le système digestif (innervation lombaire)
Soulager les douleurs digestives de bébé
Position du petit Bouddha
Position du petit bouddha

Cette position permet de maintenir ses jambes fléchies et vous permet d’exercer une douce pression globale sur son système digestif.

  1. Bien relever ses fesses et replier ses jambes au max, genoux écartés.
  2. Maintenir ses chevilles en flexion, même s’il pousse (éventuellement avec toute votre paume)
  3. Ajouter des petits mouvements de balancement en hamac pour stimuler le système digestif (innervation lombaire)
  4. Si vous êtes à l’aise, faites le debout 
Position du léopard / Position Bagheera

Cette position permet de maintenir son bassin rétroversé tout en exerçant une douce pression globale sur son système digestif avec votre paume et votre poignet.

  1. Sur une surface plane, placez votre bébé sur le dos et pré positionnez votre bras
  2. Faites rouler votre bébé sur votre avant bras
  3. Positionnez bien votre main en pince au niveau de son entre jambe et rétroversez son bassin (gardez votre poignet en extension)
  4. Placez bien chacun de ses bras de chaque côté du vôtre et assurez vous qu’il a la tête tournée d’un côté (voies aériennes dégagées)
  5. Ajoutez des petits mouvements de balancement en hamac (haut/bas)
Position du léopard

Et voilà ! Vous voici plein de ressources pour soulager votre bébé de ses douleurs digestives.

Pour un diagnostique différentiel avec les coliques, ou en cas de pleurs intensifs de votre bébé, n’hésitez pas à consulter votre médecin, idéalement pédiatre. Vous trouverez des professionnels fantastiques en consultant le Réseau Professionnel.

N’hésitez pas à consulter également les articles en périnatalité autour de bébé suivants : 

Votre ostéopathe prend en charge les femmes enceintes, jeunes mamans & nourrissons dans son cabinet situé à Montpellier, sur Antigone.

Florence Grimaldi vous recommande idéalement pour vous comme pour votre bébé une consultation dans les trois semaines suivant sa naissance, puis une tous les six mois.

Votre ostéopathe vous propose à ce titre des consultations bébé & nourrisson et femme enceinte & jeune maman.

A bientôt au cabinet !

A bientôt au cabinet !


Florence Grimaldi Ostéopathe

Diplômée de l’Ecole Supérieure d’Ostéopathie (ESO Paris) en 6 ans, spécialisée en Ostéopathie Aquatique depuis 2016 (Certificat d’Etudes Spécialisées ESO), votre ostéopathe exerce depuis juillet 2017 dans la région de Montpellier. ​Formée à de nombreuses approches ostéopathiques (viscérale, fasciale, fonctionnelle, structurelle et crânienne) votre ostéopathe prend en charge tout type de patientèle et s’adapte à chacun. De part ses expériences, votre ostéopathe a particulièrement exercé dans le domaine de la périnatalité (nourrissons, femmes enceintes et post-partum) et en milieu aquatique (lac naturel, Spa, piscines). Votre ostéopathe exerce à son cabinet situé sur Antigone au 33-35 allée de l'Attique, et exceptionnellement à domicile (pour les personnes le nécessitant). Votre ostéopathe est membre du Syndicat Français Des Ostéopathes (SFDO).

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.